08 novembre 2006

L'état de Maître

J'aimerais partager avec vous le fruit d'une lecture très intéressante, un passage du livre Telos 3 de Aurélia Louise Jones (publié au Édition Ariane 2006). À méditer... on s'en reparlera!

Un maître est celui qui comprend en son coeur, depuis une fréquence de gratitude, que la seule dualité existante est celle qui départage le fait d'être éveillé et celui de continuer à vivre dans l'illusion.

Lorsque nous parlons d'amour, de confiance, de foi, de compassion, de grâce et de gratitude, nous ne faisons pas référence à des concepts intellectuels. La compassion, ce n'est pas une idée en vogue; c'est une énergie qui crée d'amples oscillation dans le tissu de votre univers. La grâce n'est pas une notion religieuse ni une promesse; c'est une énergie palpable que l'ont peut percevoir et employer dans le monde qui nous entoure. La foi et la confiance ne sont pas des promesses, ni des ententes à respecter. Il s'agit de fréquences qui animent chaque respiration que vous prenez dans la sphère physique ainsi que chaque inspiration et expiration de votre âme dans la sphère divine. La gratitude n'a rien à voir avec les marques de politesse que l'on vous inculque, enfants; c'est une reconnaissance énergétique face à l'univers qui affirme que vous êtes en alignement sur la Source. Et l'amour n'est pas un débordement romantique ou religieux; il est, essentiellement, l'énergie qui anime l'ensemble de la Création.

Pour la plupart d'entre vous, il faudra un effort constant pour identifier et adopter ces fréquences. Il faudra un choix délibéré, fait au quotidien, pour demeurer éveillé et rendre hommage à ces énergies en vous-même et dans l'ensemble de la Création. Il s'agit là d'une responsabilité pour l'individu... Aujourd'hui, nous affirmons que les rites, les rituels, les règles, les écoles de mystères, les codes et les secrets sont révolus. Les réponses que vous cherchez reposent en vous. De même, les seules pratiques spirituelles auxquelles se conformer sont celles qui vous éveillent à cette vérité.

Aucun commentaire: