04 février 2007

Lémurie et Mu

Continent perdu et monde légendaire, la Lémurie représente une quête et parfois même un casse-tête pour plusieurs chercheurs et archéologues de notre temps. Pour nous, chercheurs de Lumière, la Lémurie est l'époque passée d'une civilisation de haut savoir, mère patrie de l'Atlantide et de la célèbre ville de Telos sous le Mont Shasta en Californie.

Il y a de ça 4 502 000 ans, un vaisseau spatial aux proportions gigantesques franchi les limites de notre système solaire en direction de notre planète dans un but fort simple: créer une colonie. Ce vaisseau aux dimensions inimaginables pour nous, homme de la Terre, se nommait «Mu». À son bord, des milliers de personnes venus d'un autre monde, d'Alpha du Centaure.

En arrivant aux abords d'Urantia (la Terre), ils choisirent un continent vaste et luxuriant pour s'établir et ils l'appelèrent «Lémurie», se qui signifie Mère-Terre. Ces Lémuriens décidèrent de poser leur appareil sur le sol de ce nouveau monde; ce vaisseau y resta si longtemps que même aujourd'hui, nous confondons le continent de la Lémurie et le vaisseau (Mu) qui s'y trouvait.

Un jour, le vaisseau quitta la Lémurie et notre système solaire pour retourner vers son point d'origine pour ne plus jamais revenir. Cependant, après plus de 4 000 000 d'années d'existence, le vaisseau avait grand besoin d'un «lifting» et fut non pas rénové mais remplacé; reconstruit en entier selon les normes et la technologie nouvelle... plus moderne! Cette nouvelle version du vaisseau Mu (et oui, il a gardé son nom d'origine!) est maintenant de retour dans notre environnement. Comme les Lémuriens sont très impliqués dans
le processus d'ascension de la Terre et de ses habitants, Mu est donc revenu soutenir cet avènement crucial et unique pour nous.

La Lémurie était située dans l'océan Pacifique actuel et regroupait plusieurs des îles que nous connaissons;
«les territoires formant la Lémurie, aussi dite « Mu » comprenaient des masses aujourd’hui immergées sous le Pacifique ainsi qu’Hawaï, l'île de Pâques, les îles Fiji, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, et des terres dans l'Océan Indien près de Madagascar. La côte orientale de Mu s'étendait jusqu'à la Californie et la Colombie-Britannique, au Canada.» (Adama, reçu par Louise Aurelia Jones).

Ce vaste continent recelait des richesses incroyable et les Lémuriens avaient développé une civilisation en parfaite harmonie avec la Nature... même dans les dernières années de son existence, la Lémurie était toujours très proche de celle-ci. La vie était parfaite jusqu'au moment où les Lémuriens commencèrent à se densifier pour atteindre la troisième dimension. Oui, ils arrivèrent en cinquième dimension... pour se retrouver un million d'années plus tard en notre dimension actuelle.

Au fil du temps, les Lémuriens regardèrent au-delà de leur continent et certains décidèrent d'élargir leurs horizons par la création de colonie hors de leur continent. L'une d'entre elles est très célèbre : l'Atlantide.

L'Atlantide fut dès le premier jour un monde indépendant de la Lémurie. Celle-ci, la Lémurie,  ne jouant aucun rôle dans l'établissement et l'organisation de cette nouvelle communauté. Elle devint une civilisation à part entière basée sur une technologie cristalline. Sa technologie était si évoluée qu'elle se cru plus puissante que toute autre civilisation sur la planète. Aussi, lors d'un conflit commerciale entre la Lémurie et l'Atlantide, le développement d'armement militaire fut leur principale souci... ce conflit dégénéra en guerre totale...

La Lémurie
, tout comme l'Atlantide, était bien protégé par des boucliers d'énergie qui enveloppait chacune de leurs villes... mais la technologie atlante évolua et un jour leurs missiles franchir les boucliers au grand désespoir de ses habitants. Était-ce avec l'aide de certains Lémuriens achetés par les atlantes qui permis aux missiles de traverser les boucliers? Beaucoup d'hommes et de femmes avide de pouvoir furent tentés par les offres de leur ennemi... Au grand damne de tous, ils perdirent tout! «...sans avertissement, le continent Mu fut englouti en une nuit. Il s'enfonça si doucement dans la mer que la plupart des gens n'eurent pas conscience de ce qui se passait; presque tous dormaient. Plusieurs membres de l'ordre religieux, conscients du cataclysme à venir, se sont réunis par petits groupes, en des points stratégiques un peu partout; ils prièrent et chantèrent tout en périssant.

Auld Lang Syne, reçu par l'intermédiaire des Irlandais, fut le dernier chant jamais entendu dans la contrée de la Lémurie. Ce n'est qu'un au revoir, mes frères...

À partir du moment où la Lémurie fut engloutie, l’Atlantide se mit à trembler, des fragments de sa masse terrestre se mirent à se détacher, et ce, jusqu'au stade ultime lorsque ce continent fut lui-même submergé.

En raison de la perte de deux immenses masses géographiques et des répercussions thermonucléaires, les cités de la planète qui n'ont pas sombré furent pulvérisées ou anéanties par des tremblements de terre au d'immenses raz-de-marée qui avançaient jusqu'à 1 600 kilomètres (environ l'équivalent de la moitié des États-Unis) à l'intérieur des terres. La terre régressa. Il lui fallut plusieurs millénaires pour retrouver son équilibre et redevenir viable.» (Adama, reçu par Louise Aurelia Jones)


Pourquoi chantaient-ils? Pour aider les âmes de chaque citoyen à franchir le pas vers l'autre monde... afin que le traumatisme de cet anéantissement ne soit pas trop lourd à porter lors des prochaines incarnations. Ces prêtres auraient pu se sauver et abandonner le navire (le continent) mais ils sont restés pour sauver les autres d'un tourbillon de souffrance inutile.


P
eu avant la catastrophe...
Plusieurs habitants de la civilisation lémurienne n'avait pas tout perdu de leur contact avec leur  intérieur et leur vibration d'amour était toujours présente. Aussi, les dirigeants de Lémurie acceptèrent de demander à Shamballah Mineure l'autorisation de construire des villes en Agartha afin de sauver leur civilisation de la destruction à venir. Oui, les Lémuriens avaient compris que ce conflit ne pouvait se terminer que par la destruction totale de l'un ou l'autre des adversaires. La réponse fut rapide et simple: OUI. Alors, la construction des villes commencèrent dont celle de Telos sous le Mont Shasta. Cette partie du continent de la Lémurie était protégée et malgré les catastrophes géophysiques prévues, ces montagnes survivraient. Seulement, la guerre se termina plus rapidement et l'évacuation n'a pu avoir lieu comme prévu. Seulement 25 000 Lémuriens ont pu rejoindre la ville de Telos, alors que cette ville devait accueillir 200 000 personnes.


Plusieurs réfugiés sont parvenus aux sommets des montagnes comme à Hawaï, la Nouvelle-Zélande, l'Île de Pâques, îles Fiji, etc. Certains comme les Hopis arrivèrent sur les rivages d'un continent nouvellement sorti des eaux: l'Amérique (principalement au Pérou et en Équateur). Aujourd'hui encore, ces tribus ce souviennent de leurs origines... et de leur histoire!


En Lémurie, la technologie développé était surprenante. Grâce à des appareils muni d'un petit cristal (gros comme une puce!), ils pouvaient découper la pierre ou même la soulever et la souder avec une autre! Nombre de construction en Amérique latine présente des chefs d'oeuvre d'ingénierie difficile à reproduire même aujourd'hui avec notre brillante technologie moderne! Même le système de santé y était des plus avancées... leurs techniques avaient de quoi nous faire rougir de jalousie! Oui, des temples de guérison et même de haut savoir y était largement présent. La connaissance des plantes, de l'alimentation, des ondes, du nucléaire, du magnétisme, du clonage et de la biologie, des voles interstellaires, de la navigation, des minerais et de l'armement, bref, tous les domaines que nous connaissons étaient déjà connu sur ce continent... tout comme en Atlantide!


La population vivait sous un régime de caste bien défini. Les Prêtres y avaient une place de choix. Au sein de la prêtrise, il y avait aussi une gradation... certains postes plus important que d'autres et certains Prêtres étaient aussi plus puissant que d'autres. Leur puissance n'était pas seulement politique mais bien «magique». Les Prêtres avaient la connaissance et ils la maîtrisaient aussi. Il y a avait aussi les politiques, les marchands et les grandes familles (les clans), les militaires, les scientifiques etc. Certains dirigeants abusaient d'un produit qui leur permettaient de vivre plus longtemps que les Lémuriens avaient utilisé lors de leur long voyage d'Alpha du Centaure, ce produit avait un effet pervers après une absorption prolongée: ils perdirent peu à peu le contact avec leur intérieur, leur divinité et leur discernement (du coeur).


Lors de la crise avec les Atlantes, les Lémuriens furent divisés. Certains voulaient négocier et obtenir une paix relative peu importe le prix... à l'opposé, certains ne voulaient aucunement négocier si ce n'est avec les armes. La population était déchirée... mais la majorité s'était ranger derrière leurs dirigeants qui ne voulaient pas plier devant les désirs de domination des Atlantes. Alors, plusieurs êtres des différentes castes s'unirent afin de trouver un lieu où ils pourraient vivre loin de tout cela... parmi eux, certains furent choisi afin de quitter la Lémurie en apportant avec eux les archives et les secrets de la Lémurie afin de ne pas tout perdre... et ainsi sauver le peu qu'ils pouvaient avant la fin; j'étais de ceux-là... il y a de ça 80 000 ans que ce paradis a coulé... plusieurs disent que le continent s'est effondré il y a 12 000 ans, mais en réalité, l'Atlantide a vécu 70 000 de plus... et eux se sont engloutis il y a 12 500 ans.


L'autoriation de Shamballah Mineure de construire des cités en Agartha donna l'espoir à beaucoup de pouvoir survivre, seulement la construction de ces villes étaient longue et la guerre devenait de plus en plus insoutenable. Selon les Hopis, sept cités furent réalisées et seulement deux survécurent aux cataclysme géologique qui suivit l'effondrement du continent. Est-ce dans cette histoire des descendant des Lémuriens que les espagnoles découvrirent la célèbre légende de Sept Cités d'Or?
Vous savez, lors de l'effondrement de La Lémurie, je n'étais pas sur le continent. Mais je me souviens très bien de son engloutissement! Oh oui, je me revois sur les rivages de l'Amérique su Sud, au Pérou, regardant vers l'océan... Tout a disparu en si peu de temps! Je n'étais pas seul.... avec nous, notre précieuse marchandise... Aujourd'hui encore, ces objets sont tous là, en Agartha. J'ignore ce qui a bien pu m'arriver par la suite mais je sais seulement que ma route m'a conduit en Atlantide... mais ça, c'est une autre histoire!


Je peux ajouter ceci: j'ai gardé une
profonde blessure de ce drame; j'ai parfois peur que le sol où je marche ne s'effondre en un instant sous la mer. Cette peur, je l'ai depuis aussi loin que je me rappelle. Comme plusieurs lémuriens et atlantiens réincarnés en ce moment, j'ai besoin de guérir cette perte viscérale; nous devons la transmuter afin de nous libérer totalement. Atlantes comme Lémuriens, nous avons en commun ce traumatisme incrusté en nous... que cela soit une force et non une faiblesse (comme la peur de sombrer, d'échouer...).




 

5 commentaires:

Anonyme a dit...

je suis impressionnée.... sincèrement...
Kim

Andrama a dit...

Effectivement, le retour des Atlantes est actuel, et certains ont payé très cher le droit de conserver leur pouvoir personnel dans l'objectif de ce "retour". Mais le souvenir est encore vivace et très douloureux des erreurs du passé, ce qui en pousse plusieurs à la réclusion alors qu'on a besoin d'un réveil de masse pour éviter la même chose de se reproduire encore et encore... Allons-nous attendre encore longtemps de nos jours pour savoir qui a tord ou raison? Ou allons-nous enfin comprendre que chaque être vivant a son propre chemin à suivre pour son évolution et qu'il ne sert à rien de pousser ou de tirer pour que les choses aillent plus vite? Les Atlantes ont péchés par orgueuil, par vanité, parce que le pouvoir corrompt tout ce qu'il touche si ce qu'il touche n'est pas suffisamment préparer a le recevoir... il rend suffisant, vaniteux, imbu de lui-même et finalement, rend inhumain!!! D'autres vont dire qu'il rend l'Homme semblable a Dieu! Et moi de rétorquer que l'alcool rend la femme semblable à l'homme et je n'en tire même pas un sourire! ^^

L'espoir fait vivre, et je m'appelle Espérance ou je n'existe pas...

Jo a dit...

Vlgairement parlant,je suis sur le dérière .
Entre résolution contrainte et forcé a la vérité,et "mais pourquoi une part importante de notre histoire est ignioré.Ou sont passé leur technologie,leur patrimoine ..etc
Les gouvernement ont il des resource de connaiscance qui refuse de faire partager,enfin d'autre question auquelle j'avait jamais pensée,sans etre dans la parano.
Personelement,les cristaux et leur pouvoir m'intrigue et plus ca va ,plus il m'inspire des saugrenue idée technologie(va falloir que je les expirent..^^et ca fait peur)

et dit Monsieur Doan,combien de temp sa prend à metre a jour ces archives pleine de poussière?
en régle général
merci pour ce texte historique!

Anonyme a dit...

Bonjour...

Pour répondre à Jo si vous permettez...

Leurs technologie est bien caché, mais elle n'est possiblement pas aussi 'matériel' que notre monde, donc intangible.

Certains gouvernements sont au courant...mais pour protéger les humains(c'est plutot pour garder ces technologies pour eux-mêmes) contre une peur qui, disents-ils, placerait la planète dans un état d'anarchie.

Paix, Amour et Liberté à vous Frêres et Soeurs...

Marie a dit...

Bonjour, je suis contente d’être arrivée sur cet article car en ce moment, je recherchais plus d’informations sur la Lémurie et ici, j’en sais un peu plus. En fait, il y a quelques semaines, j’ai fais un rêve où on m’annonçait clairement que j’avais vécu à l’époque de la Lémurie. Depuis, je recherche des informations la-dessus... D’avoir fait ce rêve m’a d’ailleurs inspirée à faire une vidéo où je mets des images symboliques et une magnifique musique me rappelant cette civilisation. Tu peux aller voir si tu as envie.

http://www.youtube.com/watch?v=RwloZTvLRhg

La vidéo avec la musique parle d’une certaine nostalgie. Mais le résultat est beau je trouve. Voilà, bonne journée.