22 juin 2007

Akhénaton


Le Pharaon Akhénaton fut l'un des plus grands mystères archéologiques de notre temps. Vénéré par certains «illuminés» et surnommé d'«hérétique» par ses successeurs; ce roi égyptien dont a fait tant d'effort pour effacer toute trace de son passage sur la terre d'Égypte a laissé derrière lui plus de questions que de réponses... d'ailleurs, sa tombe reste toujours à découvrir.

Selon Wikipédia : « Amenhotep IV (Aménophis IV en grec ancien, Akhénaton ou, plus rarement, Khounaton et Akhnaton) est le neuvième pharaon de la XVIIIe dynastie (période du Nouvel Empire). Manéthon l’appelle Aménophis.

On situe son règne de -1355 / -1353 à -1338 / -1337.

Il est le fils de la reine Tiyi et du roi Amenhotep III. Considéré parfois comme l’un des plus grands mystiques de l’Histoire, il bouleverse l’histoire de l’Égypte en voulant imposer à ses sujets le culte exclusif de Rê-Horakhty « qui est dans Aton », dont il est à la fois le prophète et l’incarnation.
C'est vers -1355 / -1353 qu'Amenhotep IV, couronné sous le nom de Néferkhéperouré, « Les manifestations de Rê sont parfaites », Ouâenrê, « L'Unique de Rê », alors âgé de seize ans, monte sur le trône d'Égypte. Pour des raisons encore mal connues, mais vraisemblablement en butte au conservatisme et à l'hostilité du clergé thébain, il décide en l'an III/IV de son règne d'abandonner le culte du dieu dynastique Amon, le « dieu caché ». Il change de titulature, prend le nom d'Akhénaton, « Celui qui est bénéfique (ou utile) à Aton », et quitte la ville d’Amon, Thèbes, pour fonder une cité vierge de la présence du dieu thébain. Il choisit comme emplacement un lieu désertique en Moyenne-Égypte, sur la rive orientale du Nil, où, en l'an IV/V de son règne, il fait construire la cité d'Akhetaton (« L'horizon d'Aton »), l'actuelle Tell el-Amarna, à quelque 300 km au nord de Thèbes. Toute la coure et l'administration royales déménagent pour la nouvelle résidence encore inachevée, dont les temples, dédiés au dieu unique Aton, sont construits à ciel ouvert pour permettre à ses rayons bienfaisants d'y pénétrer».

Ce grand mystique est venu sur terre à la demande de la Hiérarchie Spirituelle et de Shamballah pour établir les bases d'un monothéisme afin que l'homme n'oublie pas ses origines. Il faut comprendre qu'à cette période de notre histoire, le monde sombrait de plus en plus dans la densité et qu'une intervention de la part de la Hiérarchie devint inévitable pour la survit de l'humanité. En imposant au peuple d'Égypte le dieu solaire (disque solaire) comme unique divinité pendant plus de 19 ans, il a réussi à changer le cours de notre histoire.

Ce changement profond dans la spiritualité égyptienne a été un choc intense à la fois pour le peuple mais aussi pour le clergé tout puissant du dieu Amon. Dès les premiers jours où le Pharaon changea son nom pour celui d'Akhenaton, il interdit aux prêtres des autres dieux de prendre part à des manifestations publiques et politiques. Pharaon ne démentela aucun Temple et ne demanda pas non plus à ces prêtres de cesser de croire en leur dieu. Tous ces prêtres furent mis à l'écart de la vie en Égypte... jour après jour ces prêtres voyaient leur pouvoir diminuéau profit d'une nouvelle caste de prêtres et d'un dieu unique. Graduellement, Akhénaton associa la reine Nefertiti à ce changement et pour la première fois, la reine était l'égale de Pharaon dans les rituels envers le Dieu Aton, ce qui déplu évidement au clergé d'Amon et à leurs fidèles... les vieilles croyances sont tenaces! Bientôt ce clergé devint une menace de plus en plus grande pour Pharaon... et jamais celui-ci ne fit quoi que se soit contre eux.

Pendant son règne, Akhénaton ne vint au secours d'aucune des nations alliées lorsque celles-ci furent attaquées et prisent par l'ennemi. La Toute-Puissante Égypte faiblissait aux yeux de tous... cela mit les militaires dans tous leurs états... comment l'Égypte pouvait-elle ainsi ne pas réagir? Mois après mois, le territoire et l'influence de l'Égypte diminuaient... tous les généraux fulminaient...
Aussi, Akhénaton est à l'origine d'un groupe secret et occulte qui devait être le dépositaire de toute la la Sagesse qui était entre les mains de Pharaon et des prêtres de moins en moins nombreux en la Maison de Pharaon. De génération en génération, la Sagesse se transmis dans le plus grand secret afin qu'un jour, lorsque l'humanité serait prête, cette connaissance serait dévoilée à tous pour le plus grand bien de l'homme. Alors, Akhénaton fonda les «Rose+Croix» dans le plus grand secret. Pourquoi? Akhénaton était un grand mystique et savait que ses jours comme ceux de la connaissance étaient comptés. Une seule solution pouvait permettre à la lumière de survivre à une période «sombre» et ce fut la création d'un groupe secret qui permit la trasnmission de cette Sagesse au-delà des frontières égyptiennes et de parvenir jusqu'à nos jours.

D'où vient cette Sagesse? L'Égypte est d'abord et avant tout une colonie du royaume d'Atlantide. À la disparition des Atlantes, l'Égypte recueillit plusieurs réfugiés et, évidement, une partie de la connaissance atlante. Ceci explique aussi pourquoi la maison royale et les proches étaient non seulement blancs mais pourquoi les mariages entre eux étaient si prisés...

Akhénaton était vénusien. Il est l'un des 30 enfants de Sanat Kumara venu avec son père pour sauver la Terre d'un désastre sans précédent. Shamballah fut construit pour accueillir Sanat Kumara par ses enfants et des volontaires venant de la planète Vénus.

Selon la légende, Akhénaton fut adopté par son père le Pharaon à la demande des émissaires de Shamballah. L'Égypte fut toujours gouverné par des hommes et des femmes ayant la connaissance... puisque Pharaon était l'équivalent du Pape et de plus, il était de déscendance atlante jusqu'à Toutankhamon... dernier Pharaon; par la suite, il n'y eu plus que des rois portant le nom le titre de Pharaon. Prenez note qu'Akhénaton fut le tout premier souverain d'Égypte a porté le nom de PHARAON (« celui de la plus grande des maisons »). Avant lui, ce n'était que des souverains...
J'aimerais vous faire remarquer ceci : le Pharoan Akhénaton a fait passé une drôle de lois... celle qui obligeait les artistes à dépeindre la réalité telle qu'elle est. C'est ainsi que l'on retrouve plusieurs peintures et sculptures de cette période ayant une forte ressemblance avec la réalité... sauf pour la famille royale... en effet, la famille royale fut peinte avec certaines anomalies... de gros ventre, de petits membres, très grand et charnu, le crâne allongé vers l'arrière... Pourquoi? Parce qu'ils étaient vénusiens! Vous savez, il existe actuellement des moines bouddistes ayant le crâne allongé comme Akénaton et Nefertiti... il semble que lorsque certaines glandes importantes se développent avec l'éveil spirituel, le corps a besoin d'espace et la tête (le crâne) s'allonge... Dans toute l'histoire, seule cette famille fut aussi «différente»...

Vers la fin de son règne, les tensions et les complots étaient de plus en plus sérieux. Un jour, selon la légende, Akhénaton fut empoisonné. Comme il est un «Kumara», un Maître Ascensionné, il tomba simplement évanouie. Son corps fut enfermé dans un sarcophage dont les prêtres (d'Amon?) scéllèrent avec des incantations pour qu'il soit prisonnier à jamais de son enveloppe et du sarccophage. Ce stragème fonctionna pendant un temps. Akhénaton se libéra et pris la route de Shamballah. La succession d'Akhénaton fut très mouvementée et le clergé d'Amon repris peu à peu sa place et sa puissance d'antant. On prétend que Nefertiti fut le Pharaon suivant, Ânkh-KhéperourêNéfernéferouaton ou même Smenkhkarê. Le dernier véritable pharaon fut Toutânkhaton, celui-ci changea son nom pour Toutankhamon.

Horemheb, général des armées de Toutakhamon, devint Pharaon et décida d'effacer toute trace des «héritiques». C'est donc grâce à son intervention qu'il est difficile de trouver quelques oeuvres de la Maison de Pharaon sous le dieu Aton... Les sculptures furent détruites, les Temples effacèrent les noms des Pharaons hérétiques, etc. Ce roi reprit les conquêtes et redonna à l'Égypte sa puissance militaire. Son successeur fut Ramses I.


Aucun commentaire: