16 octobre 2008

Un Avatar, selon Mère Meera


"Les Avatars viennent du divin, alors que les individus réalisés vont au divin. Les avatars font toujours Un avec Dieu et ne perdent jamais conscience du divin, à la différence des gourous qui ont commencé ignorant. Pour devenir réalisés, les gens - par la pratique spirituelle, la méditation et le jappa, travaillent dur et récoltent alors le fruit. Dieu et l'Avatar sont en même temps dans une unique voie et dans une autre voie différente.

L'avatar vient de Dieu et a la puissance et la lumière de Dieu. Mais nous pouvons différencier parce que l'avatar a un corps humain tandis que Dieu n'a pas de forme et également toutes les formes. Chaque Avatar est une manifestation d'une partie du divin, de Paramatman."

Il y a un passage éclairant dans le livre « La Mère », où mère Meera parle à Paramatman (Dieu) au sujet de l'incarnation des êtres réalisés. Les réponses peuvent être attribuées également à sa propre incarnation : « Les Avadhutas (âme réalisée) ou les personnes réalisées qui renoncent à tous les mondes et les plans et à tous les pouvoirs viennent à vous et demeurent. Les envoyez-vous de nouveau à la terre à tout moment ou dans un une quelconque ère ? Et s'ils reviennent à la terre, ont-ils des disciples ? »

Paramatman alors m'a expliqué : « D'habitude, ils n'aiment pas revenir sur Terre. Je les y envoie quand ils sont nécessaires. Ils n'ont pas besoin de disciples ; les gens peuvent même ne pas savoir qui ils sont et où ils vivent. »

J’ai demandé : « Pourquoi vivent-ils sur terre sans être connu ?  Quand ils sont connus cela fait-il la cause de leur douleur ? Leur travail est-il troublé par un grand nombre de disciples ? Est-ce que les disciples sont un obstacle dans l'élaboration de leur mission ? »

Il a répondu : « Bien qu'ils puissent être connus, ils ne sont pas compris correctement ou ne sont pas identifiés comme des Avadhutas (êtres réalisés). Et quand les gens les comprennent un peu, ceci peut leur causer plus d'ennui. Plus ils ont de disciples, plus les Avadhutas les concentrent sur eux plutôt que sur leur mission d'élever le monde. Ils élèvent seulement leurs disciples. Alors naturellement, ils préfèrent ne pas avoir de disciples. »

extrait reçu d'un inconnu... et d'un document inconnu.




08 octobre 2008

Mémoires cellulaires

Vous savez, le corps est une machine biologique extraordinaire et vraiment des plus surprenantes; surtout lorsque l'on s'aperçoit qu'il possède sa propre mémoire des évènements!

Le corps est composé d'une multitude de cellules qui sont chacune un réceptacle mémorielle. Ces cellules enregistrent tout ce qu'elles vivent... évidement, elles n'enregistrent pas de film de votre vie! Non, c'est plus simple... elles enregistrent tout ce qui est utile pour elles... Cette mémoire permet à la cellule de connaitre son rôle dans le corps et de le remplir... l'héridité, vous savez ce que l'on appel le legs génétique de nos parents et de nos grands-parents et davantage... et bien c'est grâce à la mémoire cellulaire que cela peut se transmettre de génération en génération... nous sommes composés de corps superposés comme une poupée russe... émotionnel, mental, santé, spirituel, etc. tous ces corps sont en reliance avec le corps physique et chacune des cellules est sensible à la vibration des corps supérieurs (et de la mémoire de ceux-ci!). Alors, les traumas émotionnels passés sont présents dans le corps émotionnel, la cellule va donc se souvenir de cette douleur et avec le temps, elle fera sienne cette douleur. Cela signifie que certaines cellules (ou même les organes) auront de la difficulté à remplir leur rôle car ils vont développer une anomalie relative à ces souvenirs. Le corps physique, grâce aux cellules, peut se souvenir des douleurs d'une épée dans son flanc... et développer un disfonctionnement des organes ou simplement des douleurs dans la région en question.

Vous savez, je suis passé un jour par une arène romaine... une véritable arène... et au milieu de ma visite, j'ai soudainement eu mal à ma cuisse gauche... atroce! Oui, je ne pouvais plus descendre les escaliers! J'avais l'impression qu'une épée ou une lance transperçait ma cuisse de part en part... rien à faire car j'avais beau regarder et il n'y avait rien! Que faire? Voir un médecin pour me donner des aspirines et me dire de retourner à la maison car cela est dans mon imagination? Que le corps n'a rien et que je m'invente des maladies pour me rendre intéressant? Non, il s'agit simplement d'une mémoire enregistrée par le corps et qui se rappelle... heureusement, j'étais accompagné d'une amie énergéticienne qui m'a aidé pendant 3 jours à nettoyer ces mémoires romaines... et le corps ne raisonne pas, alors il avait donc ouvert la porte à toutes les douleurs similaires du passé... j'ai donc dû nettoyer toutes les vies de militaires où je fus transpercé et toutes les vies où par accident je me suis blessé à la cuisse...

Aussi, mes allergies sont en partie reliées à des souvenirs enregistrés par le corps... comme celle liée à un arbre, le boulot. Dans mon passé, je suis mort au pied d'un arbre au moment où il laissait son pollen s'échapper... cette mort, qui ne fut pas paisible, a laissé au corps un sentiment de colère... donc, à chaque fois que le pollen de cet arbre parvient à mes narines, le corps se souvient de ce moment et réagit avec colère et répulsion... il rejette avec force le pollen de cet arbre qu'il considère comme une agression. Vous voyez, les cellules (et le corps dans son ensemble) sont des réservoirs de mémoires... les mémoires positives n'ont aucune conséquence désagréable, seules les mémoires négatives ont une incidence désagréable.

Bien sur nous pourrions en parler longtemps de ces mémoires et de toutes les possibilités dans le corps. Mais sachez qu'il est possible de nettoyer ces mémoires mais les cellules ne se souviennent pas toujours de comment c'était avant... les mauvais souvenirs... alors, pour leur rendre la santé il  lui faut beaucoup d'amour, de joie et d'énergie d'harmonie (de paix et de calme en soi).

Vous savez, il existe tellement d'ouvrages sur la question que si vous désirez aller plus loin, c'est très facile; des dizaines de livres ont été écrit sur le sujet.