02 août 2010

Le doute

Au coeur de chacun, se cache une perle: une perle d’amour. Cette perle est si bien cachée qu’il faut parfois du temps et beaucoup d’acharnement pour la trouver et l’observer dans sa globalité. Quelle joie que de la découvrir et de l’admirer dans toute sa splendeur au fond de soi!

Vous cherchez encore la vôtre?
Serait-ce parce que celle-ci est sale et poussiéreuse que vous ne la voyez pas? Souvent, les perles sont entourées d’une petite couche fine de doute... si fine que l’on a l’impression de voir la perle et pourtant... on doute de son existence... c’est fou, non? On la voit. Elle est là, sous nos yeux.... et on n’y croit pas! Son éclat n’est pas aussi lumineux que dans nos pensées et nous passons à côté de celle-ci... et pourtant, elle est la seule perle à l’intérieure de nous... comment peut-on passer à côté et s’y méprendre? Par cette banale et fine couche de doute...

Nous sommes ainsi...
Comme ce qui est en bas est comme ce qui est en haut; que ce qui est à l’intérieur est le reflet de ce qui est à l’extérieur... nous passons souvent à coté de beaucoup de chose uniquement parce que nous y percevons une petite dose de doute intérieur... parfois, nous ignorons ce doute subtil parce que cela est plus simple... et nous passons à nouveau à côté sans comprendre... Au moins, quand nous sommes dans la capacité de voir et sentir le doute, nous avons là l’explication à nos choix... et quand nous ignorons celui-ci... c’est plus compliqué à comprendre.

Le doute est une poussière... du mental. Voilà pourquoi nous recommandons un nettoyage quotidien de votre intérieur au rayon blanc et à grand coup de silence. Nous dirons qu’un grand coup de «je t’aime» est nécessaire pour produire un effet «silencieux» efficace. Sans amour, que pourrions-nous faire? Un soupçon de joie et le tour est joué! Vous êtes en piste pour un tour tout propre... en espérant ne pas trop remettre de poussière rapidement...

Le doute est insidieux. Le doute est «doutable»... nous avons souvent un doute d’avoir le doute... incroyable, non? Pourtant! Et comment le savoir? Êtes-vous perplexe? Si oui... il y a le doute! La détermination est une clef pour mettre en échec ce sentiment que provoque la poussière «douteuse»... Avec la volonté, nous avançons. Puis, avec le temps le doute s’estompe. Ne prenez pas racine lorsque le doute s’est incrusté en vous. Bouger et faite valser la poussière en vous et passer un petit coup d’aspirateur! Dans le mouvement, vous devez faire des choix et le doute est ainsi limité car vous n,avez pas le temps d’attendre trop... une décision est prise puis nous passons à l’étape suivante... on suit le courant... on lâche-prise...

Le doute est redoutable car il peut paralyser. Vous le savez, alors ne restez pas là à le regarder... passez à un autre appel! Vous vous trompez? Alors, au moins vous saurez maintenant! C’est par l’expérience que l’on reconnait le doute et que l’on parvient à le démasquer! Aucune culpabilité! On apprend à marcher parce nous tombons! Nous nous relevons tous et cela ne nous décourage pas trop... qui ne sait pas marcher? Nous avons tous tombé et nous nous sommes tous relevés; nous voilà des marcheurs! Le doute... la foi, c’est la même chose! On avance, on se trompe et avec le temps on comprend comment le tout fonctionne et nous parvenons à voir la perle de mieux en mieux... nos choix deviennent plus intéressant et plus près de notre vérité... ne laissez pas le doute vous envahir, cela ne sert à rien... sauf à perde votre temps.

Apprenez à découvrir qui vous êtes vraiment. Apprenez à être celui que vous êtes. Acceptez le doute, ne le rejetez pas. Il fait parti de vous. Quand on accepte, on peut observer et changer... Ne perdez plus votre temps... Observez et changez!

__________________________


Aucun commentaire: