05 mai 2011

Les grands départs


Depuis le début de l’année 2011, plusieurs personnalités de monde spirituel, guide et leader, sont disparues. Ces hommes, ces femmes, ont choisi ce moment précis de l’évolution planétaire pour quitter afin de revenir dans une nouvelle incarnation subséquente au moment jugé approprié. Cela est juste... ne vous sentez pas amoindri ou peiné par la disparition physique de ces «grands sages». La Terre a encore en réserve d’autres «grands personnages ayant une grande sagesse divine» et qui foule encore le sol de la planète. Vous n’êtes pas seuls. Et encore moins abandonné!

Vous vivez un moment crucial de votre évolution et vous devez le faire sans la présence de ces guides qui vous ont accompagné physiquement jusqu’à maintenant. Leur travail pour l’humanité est maintenant fait à partir de l’autre côté du voile... comme leur corps est enseveli sous terre, celui-ci agit toujours comme intermédiaire dans le monde physique. C’est ainsi que ces guides peuvent intervenir dans ce monde avec une grande simplicité et efficacité. Leur sépulture émane une énergie, car le corps qui s’y trouve est en connexion avec celui qui l’habitait... c’est une «magie» qui opère grâce à la grande lumière qui habitait ces êtres. Il est possible de vivre de grande transformation seulement en approchant ces endroits où ils reposent. C’est en quelque sorte un dernier cadeau que ces «grands sages» offrent à l’humanité. Leur vibration est toujours vivante...

Est-ce un appel à vous rendre sur les lieux de leur dernier repos? Non. Par contre, si vous sentez l’appel de ce guide qui est là, quelque part, suivez-le. Ce n’est pas un appel anodin lorsqu’un guide vous sonne! Sachez reconnaitre l’appel... ne confondez pas l’appel et la curiosité. L’appel vous apportera de grands changements alors que la curiosité ne vous apportera qu’une visite touristique enrichissante, certes, mais vous bénéficierez de tout le potentiel énergétique si vous êtes prêts... et lorsque vous êtes prêts, un appel vient toujours. Parfois cet appel vient d’un être vivant... et parfois, d’un disparu...

Aucun commentaire: